Électrosensibilité mythe ou réalité ?

Avez-vous déjà rencontré dans votre entourage une personne se plaignant de symptômes d’électrosensibilité ?

Vous faites peut-être partie de ceux qui ne croient pas à cette nouvelle pathologie que l’on nomme “électrosensibilité” car vous ne vous sentez pas directement affecté par les ondes électromagnétiques omniprésentes dans notre quotidien.

Vous vous êtes alors peut-être interrogé sur la légitimité de ces plaintes et des solutions proposées pour les électrosensibles ?

Sachez que vous n’êtes pas la seule personne à vous poser la question.

 

L’électrosensibilité : un mythe ou une réalité ?

Imaginez que vous viviez dans un monde où vous ne pourriez voir que certaines couleurs alors que d’autres personnes, elles, pourraient voir d’autres couleurs invisibles à vos yeux.

C’est un peu ce que vivent les personnes qui ont une hyper-sensibilité aux ondes électromagnétiques : elles ressentent  la présence de celles-ci.

Cette hypersensibilité aux ondes se manifeste à la fois par :

Des sensations très agréables en présence d’ondes naturellement présentes sur terre que l’on rencontre dans la nature et dans de belles créations artistiques et musicales.

Mais aussi par des sensations et des symptômes très difficiles à supporter, dus aux ondes artificielles créées par l’homme, comme le Wi-Fi, le Bluetooth, les différentes ondes de la téléphonie mobile (2G, 3G, 4G, future 5G), dites hautes ou hyperfréquences… ou des champs électriques ou magnétiques de basses fréquences trop puissants.

Ceux qui ne ressentent pas de gène en présence des ondes électromagnétiques artificielles n’arrivent pas toujours à comprendre les symptômes des électrosensibles et des électro-hypersensibles (EHS). 

Ils peuvent aussi avoir du mal à croire à la réalité de ces symptômes, pensant qu’ils sont psychologiques ou que l’électrosensibilité est une maladie imaginaire, et à respecter les besoins de ceux qui en souffrent.

 

Des symptômes d’électro-hypersensibilité variés

Ceci est d’autant plus vrai que les symptômes d’électro-hypersensibilité sont très variés et que chaque personne dite électrosensible a une sensibilité particulière qui s’exprime différemment selon la source des ondes électromagnétiques émises et leur intensité, provoquant ainsi de multiples effets sur la santé physique et morale.

Vous trouverez ci-dessous une liste non exhaustive de symptômes et risques issue des deux Rapports Bio-Initiative de 2007 (basé sur 1500 études scientifiques internationales) et 2012 (1800 études supplémentaires), mis à jour de 2014 à 2019, voir https://bioinitiative.org/, dont le premier a été utilisé de manière officielle dans la Résolution 1815 du 27 mai 2011 à l’assemblée parlementaire de l’Europe : « Le danger potentiel des champs électromagnétiques et leurs effets sur l’environnement ». Cette résolution résume à elle seule l’essentiel des questions à connaître sur le sujet, ainsi que la difficulté à trouver un consensus pour prouver les risques biologiques, mais aussi les effets directs sur la santé possibles.

• Maux de tête divers, malaises, nervosité, dépression, stress, pertes d’équilibre, acouphènes,
• Difficultés de concentration et chute des résultats scolaires, insomnies, modifications du comportement notamment chez les enfants en bas âge
• Douleurs localisées, myalgies, troubles de la sensibilité superficielle
• Diminution des défenses immunitaires
• Perturbation de la croissance…
• Augmentation des risques : cataractes, céphalées, troubles de la mémoire, troubles de la concentration, troubles du sommeil, maladie d’Alzheimer, détérioration de la qualité du sperme, effets sur l’ADN, la communication cellulaire, dépression, trouble de l’immunité, pathologies cardiaques
• A plus long terme : 
cancers, leucémies, tumeurs du système nerveux, etc.

 

Un scepticisme logique… difficile à faire évoluer

Si vous êtes sceptique et que vous vous demandez quelle est la part de réalité dans ce sujet, nous ne pourrons que difficilement vous convaincre, ni vous faire expérimenter ce qui vivent les personnes électro-hypersensibles. C’est à vous de vous faire votre propre opinion. En effet, il existe autant d’études scientifiques pour démontrer les problématiques que d’études pour démontrer l’innocuité des ondes.

Pour ma part, il m’a fallu attendre de contracter certains des symptômes très invalidants de la liste ci-dessus pour comprendre que cela pouvait être une réalité et quitter le mode des sceptiques, (prise de conscience difficile en tant qu’ancien geek et informaticien), après avoir fait des essais en déconnectant les sources de la maison et ressentant un mieux-être évident…

Le mieux est de devenir un « bon sceptique », c’est-à-dire aussi d’expérimenter par soi-même, en débranchant ça et là certains appareils non indispensables, comme par exemple le Wi-Fi de la box la nuit par exemple lorsque vous dormez, et de valider si votre sommeil est différent (notamment pour les personnes qui ne se souviennent jamais de leurs rêves), de faire le réglage Eco-DECT+ de son téléphone s’il en est pourvu (fonction qui désactive l’émission sans fil continue de la base du téléphone et ne la met en route que lorsque l’on s’en sert)…

 

Un peu de lecture pour vous aider à faire votre propre opinion…

De manière officielle, l’ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) évoque un possible taux de 5% de la population qui pourrait être électro-hypersensible (EHS). En effet on lit page 5 du document de Mars 2018 – Édition scientifique : « Hypersensibilité électromagnétique ou intolérance environnementale idiopathique attribuée aux champs électromagnétiques », téléchargeable sur le site de l’Anses : « Ainsi, une évaluation de la prévalence de l’EHS reste très difficile à faire ; les données scientifiques sur le pourcentage de personnes se déclarant EHS dans la population en France et à l’international ne sont pas fiables, elles sont comprises entre 0,7 et 13,3 %. Toutefois, les données les plus récentes (sept articles publiés entre 2008 et 2013) donnent des résultats plus resserrés, autour de 5 % (entre 1,2 % et 8,8 %)…

Si vous avez des doutes sur le fait que tout le monde soit sensible aux ondes électromagnétiques (avec ou sans symptôme) et qu’il convient par précaution d’envisager des gestes d’hygiène électromagnétique, un premier élément pour votre compréhension globale est que notre corps est composé de cellules composées à 99% d’eau, qui interagissent de manière électrique, et donc pouvant rentrer en interférence avec l’activité de notre environnement électromagnétique. L’eau étant un excellent conducteur, nos corps étant composés suivant l’âge de 65 et 75% d’eau, nos corps le sont aussi…

Je vous invite à vous référer à l’ouvrage « La pollution électromagnétique, conseils d’experts », des éditions Terre vivante, à partir de la page 49 pour lire les excellentes explications des « effets des rayonnements électromagnétiques sur la santé« , rédigé par Marie Milesi et Isabelle Nonn Traya. Vous y trouverez des informations sur : la constitution du corps biologique, les effets des champs électromagnétiques sur le corps humain, notamment les effets des CEM sur le stress cellulaire, stress oxydant et radicaux libres, la notion d’effets thermiques vs effets non thermiques, la notion de maladie émergente qu’est l’électro-hypersensibilité, ainsi que des informations sur les traitements, améliorations et guérisons, et bien entendu des notions de prévention et recommandations…

Enfin, rien ne remplaçant sa propre expérimentation pour se faire son opinion, et prendre conscience des ondes présentes dans votre environnement, vous pouvez aussi apprendre à les détecter au moyen d’outils de mesure pour les ondes électromagnétiques. Un des appareils efficace et abordable est le cornet ED88T. Il vous permettra facilement d’améliorer votre hygiène électromagnétique ainsi que le confort des personnes électrosensibles de votre entourage, qu’elles habitent dans votre foyer ou dans un appartement contigu du vôtre, le ondes hyperfréquences ayant été choisies pour leur capacité de traverser les murs…

En attendant l’équipe de Geotellurique.fr reste à votre écoute pour vous aider et répondre à vos questions.