FAQ – Est-il possible de mesurer la 5G, et quels appareils utiliser ?

Dans cet article, nous reprendrons la traduction intégrale d’un article de notre fournisseur Gigahertz Solutions, qui nous garantit des appareils fiables et efficaces que nous utilisons au quotidien lors de nos mesures professionnelles. La réponse de ce fournisseur, digne de confiance, est évidemment valable pour l’ensemble de nos autres appareils de mesure, les règles de la physique ne changeant pas d’un fournisseur à l’autre… Nous complèterons cet article avec la gamme Gigahertz Solutions à mi-2020, notamment des 3 packs spécifiques confectionnés pour cela, mais aussi bien sûr un lien vers tous nos kits Geotellurique.fr compatible 5G…

Au sommaire :

Le spectre des fréquences 5G atteindra-il vraiment 100 GHz ?
Sur quelles fréquences la 5G émet-elle ou émettra-t-elle à terme ?
Les fréquences 5G au-dessus de 30 GHz sont-elles particulièrement nocives ?
Pourquoi les fréquences 5G inférieures à 6 GHz sont-elles particulièrement critiques ?
Pourquoi le lancement de la 5G sur le marché commence-t-il par les fréquences les plus basses ?
Pouvez-vous mesurer vous-même la 5G ?
La technologie conventionnelle de mesure de l’électrosmog peut-elle mesurer correctement la modulation 5G ?
Que prévoit Gigahertz Solutions pour les fréquences supérieures à 10 GHz ?
La Gamme d’appareils de mesure Gigahertz Solutions à mi-2020
Les antennes quasi-omnidirectionnelles ou directionnelles LogPer de Gigahertz Solutions
Comment choisir son pack Gigahertz Solutions pour mesurer la 5G ?
Les 3 pack Gigahertz Solutions spécialement conçus pour mesurer la 5G
Filtres passe haut et passe-bande pour être plus précis dans le mesure de la 5G

Les kits détecteurs d’ondes Geotellurique.fr, tous compatibles avec la 5G.

 

« Mesure de la pollution d’électrosmog par rayonnement 5G avec la technologie de mesure de Gigahertz-Solutions

 

Le spectre des fréquences 5G atteindra-il vraiment 100 GHz ?

Le consortium chargé de cette question a prévu d’atteindre environ 80 GHz à ce jour. Cependant, les bandes de fréquences supérieures ne sont adaptées qu’à la transmission à proximité immédiate, par exemple de l’ordinateur à l’écran. À cet égard, cette gamme de fréquences supérieure n’est pas si importante pour les personnes électro-sensibles, car ce sera à vous de décider si vous voudrez utiliser ces applications ou non (lorsque la 5G dans ce spectre de fréquences devra être disponible commercialement, dans quelques années).

La planification de la 5G dans la gamme de fréquences autour de 28 GHz est bien plus concrète, l’accent étant mis sur la couverture (temporaire), par exemple, des stades de football, des centres commerciaux et autres, et sur l’internet sans fil sur les lignes ferroviaires et dans les transports publics. Ici aussi, la portée est très limitée et, afin de réduire au minimum la consommation d’énergie, les fournisseurs s’efforceront de concentrer les rayonnements aussi près que possible de la portée absolument nécessaire. Toutefois, les démonstrations réalisées jusqu’à présent ont révélé des difficultés techniques majeures, car même un arbre bloquant la ligne de visée directe de l’émetteur a entraîné des réductions considérables du débit de transmission, voire des ruptures de connexion.

Sur quelles fréquences la 5G émet-elle ou émettra-t-elle à terme ?

Les bandes de fréquences actuellement projetées en Europe sont les suivantes :

– Autour de 700 MHz
– autour de 2 GHz
– autour de 3 à 4 GHz (« Bande Sub 6 GHz »)
– autour de 26/30 GHz
– fréquences hautes jusqu’à environ 80 GHz

L’écart important entre 5/6 GHz et 28 GHz est frappant. Les seuls services radio relevant de la biologie de l’habitat dans ces fréquences sont celles du « Wi-Fi 5 GHz » (entre 5 et 6 GHz) et diverses fréquences radar entre 8,5 et 9,5 GHz.

 

Les fréquences 5G au-dessus de 30 GHz sont-elles particulièrement nocives ?

C’est la question que se posent les experts, tout comme ils se disputent la nocivité de l’électrosmog en général. Il suffit de penser aux décennies de discussions sur la nocivité de l’amiante ! Par conséquent, il semble logique de réduire au minimum, par précaution, l’exposition personnelle aux rayonnements 5G.

La relation suivante, physiquement incontestable, est rassurante : Plus la fréquence est élevée, moins la propagation des ondes est grande, ou en d’autres termes : Plus la fréquence est élevée, plus l’atténuation du rayonnement 5G (de tout rayonnement HF !) est importante, que ce soit dans l’air ou dans les matériaux de construction courants comme la pierre, le bois ou le verre. À cet égard, les intérieurs, c’est-à-dire les appartements ou les maisons, offrent déjà une assez bonne protection vis-à-vis des fréquences 5G les plus élevées.

 

Pourquoi les fréquences 5G inférieures à 6 GHz sont-elles particulièrement critiques ?

Du point de vue de la biologie de l’habitat, il est particulièrement important de maintenir la charge d’électrosmog dans les zones de sommeil à un niveau bas, car l’organisme doit être exempt de stress externe pendant le sommeil afin de se régénérer.

Toutefois, pour des raisons techniques et commerciales, ce sont précisément ces fréquences radio mobiles 5G plus basses qui entraîneront une exposition accrue aux rayonnements 5G dans les zones de sommeil. En effet, les fréquences plus basses ont une plus grande portée de transmission et une meilleure pénétration des matériaux de construction communs pour une même dépense énergétique.

Cela signifie pour le fournisseur de téléphonie mobile : Avec des coûts d’infrastructure relativement identiques, un plus grand nombre de clients peut être couvert, c’est-à-dire que des bénéfices plus élevés peuvent être réalisés. Le même phénomène est connu par la couverture nettement meilleure des bandes de radio mobile inférieures par rapport aux bandes supérieures, par exemple en radio mobile (900 MHz contre 1800 MHz pour le GSM, ainsi que 800 MHz contre 1800 MHz contre 2600-2700 MHz pour le LTE/4G) ou en Wi-Fi 2,4 GHz contre 5 GHz.

Si les 700 MHz sont donc particulièrement recommandés pour les zones rurales et les petites villes, les bandes de fréquences autour de 3 à 4 GHz récemment mises aux enchères seront de plus en plus utilisées, notamment dans les centres-villes, en faveur de débits de données plus élevés.

Même si cela nécessite la mise en place d’un plus grand nombre d’équipements de transmission à des distances plus proches. C’est l’une des principales critiques des opposants à l’expansion de la 5G.

 

Pourquoi le lancement de la 5G sur le marché commence-t-il par les fréquences les plus basses ?

Les lois physiques s’appliquent également à la 5G, et les vendeurs de matériel réagissent de manière prévisible à cette situation : Premièrement, il y a l’atténuation plus importante des radiations à haute fréquence dans l’air. Du point de vue d’un fournisseur, « plus grande atténuation » est synonyme de « plus d’apport énergétique et de coûts plus élevés ». La conséquence commerciale : la bande de fréquences la plus basse possible est toujours préférée (comme c’est déjà le cas avec le GSM, le LTE (4G) et le Wi-Fi). Les bandes 5G supérieures jusqu’à plus de 50 GHz resteront donc réservées à de très courtes distances avec des connexions directes en visibilité directe à long terme. Un effet secondaire positif pour la population : leurs quatre propres murs offrent déjà une protection relativement bonne.

L’expression sarcastique « L’argent fait tourner le monde » profite à la population en général, à titre exceptionnel et plutôt accessoirement… une petite consolation compte tenu de l’exposition totale aux RF encore plus élevée avec la 5G.

 

Pouvez-vous mesurer vous-même la 5G ?

Oui, les lois physiques et commerciales garantissent que la mesure des fréquences 5G (et des radiofréquences mobiles en général) en dessous de 6 GHz restera la plus pertinente pour la population générale.

Dans ce domaine, les développements RF de Gigahertz Solutions se sont imposés dans le monde entier et depuis de nombreuses années maintenant comme les leaders de la biologie de l’habitat ainsi que parmi les profanes intéressés. Avec l’introduction de la 5G, nous avons introduit plusieurs nouveaux ensembles d’instruments de mesure qui couvrent la totalité de la « Sub-6-GHz-5G ».

 

La technologie conventionnelle de mesure de l’électrosmog peut-elle mesurer correctement la modulation 5G ?

La 5G n’impose pas d’exigences plus élevées à la technologie de mesure que la 4G (LTE). En fait, on s’attendrait à des facteurs de crête de plus en plus élevés, qui sont difficiles à traiter en termes de technologie de mesure. Cependant, les fabricants de puces se surpassent en présentant de nouvelles méthodes qui limitent les facteurs de crête à un maximum de 10 dB, car chaque décibel supplémentaire fait augmenter les coûts des stations de base et donc les coûts des fournisseurs de téléphonie mobile.

C’est là encore l’un des rares effets secondaires positifs et consolants du dicton sarcastique « l’argent fait tourner le monde ».

 

Que prévoit Gigahertz Solutions pour les fréquences supérieures à 10 GHz ?

Actuellement, aucun appareil commercial n’est disponible pour les deux bandes 5G supérieures projetées « autour de 30 GHz » et « autour de 70 GHz », sans parler des composants RF dans la gamme abordable, même rudimentaire. En même temps, ces bandes sont moins pertinentes dans la pratique de la biologie du bâtiment pour les raisons expliquées ci-dessus. Bien entendu, nous gardons un œil sur les développements futurs.

Cependant, jusqu’à ce que la situation change, nous continuerons à nous concentrer sur le maintien de notre gamme de produits actuelle.

La technologie de mesure en laboratoire (pour des dizaines de milliers d’euros/dollars) pour les gammes de GHz supérieures est bien sûr déjà disponible. Parmi les fabricants renommés dans ce domaine, citons Rohde & Schwarz, Anritsu et Narda-STS

© Gigahertz Solutions, février 2020 »

 

L’avis de Geotellurique.fr

Comme nous l’indiquent les spécialistes de Gigahertz Solutions, les solutions techniques existent, pour ce qui est utilisé à l’heure actuelle et développé sur les sites de la 5G en Europe.

Vous trouverez dans le tableau ci-dessous tous les appareils Gigahertz Solutions concernés par la 5G, qui mesurent idéalement au moins les fréquences suivantes, entre 700 MHz et 6 GHz

Chez Geotellurique.fr, nous pouvons vous proposer toute la gamme de mesureurs Gigahertz Solutions.

 

Les antennes quasi-omnidirectionnelles ou directionnelles LogPer de Gigahertz Solutions

Nous attirons votre attention sur le fait que plus que jamais, il sera utile d’avoir un appareil de mesures avec antenne quasi-omnidirectionnelle pour faire des mesures les plus représentatives possibles sans oublier de « directions » au moment de la mesure.

Chez Gigahertz Solutions, vous en trouvez dans la gamme semi-professionnelle, le HFE35C, ou le HFE59B, pour les fréquences jusqu’à 3,3 GHz, dans la gamme ultra-professionnelle. Doté d’un filtre de fréquences optionnel FF10, cela en fait l’appareil d’excellence pour l’analyse des fréquences les plus présentes dans la vie courante. Dans la gamme supérieure de fréquences nécessaire pour mesurer les fréquences 3,4-3,8 GHz de la 5G, un second appareil sera nécessaire, qui peut lui aussi être fourni avec antenne quasi omni-directionnelle, à savoir l’antenne UBB2410, qui est fournie d’office avec le haut de gamme HFW59BD mais peut aussi être adaptée sur le HFW35C de la gamme intermédiaire.

Les appareils de mesures à antennes directionnelles seront réservés de préférence à la détection des directions principales des antennes relais, pour analyse des zones à protéger par écrans de blindages (toiles et peintures anti-ondes, par exemple).

Comment choisir son pack Gigahertz Solutions pour mesurer la 5G ?

Bien évidemment, il sera de nouveau question de budget et d’objectifs pour vos mesures.

Si vous possédez déjà un appareil de mesure omnidirectionnel couvrant les bandes de la 5G, alors un appareil de mesure complémentaire uniquement directionnel peut être une solution plus abordable et suffisante, si l’objectif est de savoir comment se protéger efficacement des antennes. Dans le cas contraire, il peut être intéressant de prévoir dès le départ les appareils qui pourront être équipés des antennes quasi-omnidirectionnel.

Un point important est aussi à citer ici : les appareils de la gamme intermédiaire « HF35 » ne possèdent pas de fonction Peak Hold (valeur pic maintenue),ce qui rend leur usage plus compliqué, car il faut constamment garder l’œil sur l’écran, puisque les valeurs sont changeantes et non maintenues… A partir du HF38, cette limitation n’existe plus. Mais ceci est un point qui donne encore plus de valeur aux appareils hauts de gamme pourvus de cette fonction.

Trois kits spécifiques spécialement conçus pour la 5G en plus des kits de mesures ultra-professionnels existant incluant les appareils Basses Fréquences sont sortis récemment pour vous aider à faire vos choix :

Le Kit Hautes Fréquences ultra large bande (5G) HFEW35C Gigahertz Solutions : Ce kit de deux appareils Gigahertz Solutions HFE35C et HFW35C permet de couvrir les fréquences ultra large de 27 MHz jusqu’à 6 GHz et notamment les bandes utilisées par la téléphonie mobile y compris les fréquences spécifiques de la 5G, avec une antenne UBB27 quasi-isotropique.
Notre avis Geotellurique.fr : Un kit bien adapté pour géobiologue ou particulier exigeant soucieux de faire des mesures ultra-large bande, incluant les mesures de la FM jusqu’à celle des antennes 5G, mais sans « Peak Hold », qui nécessitera de fait une attention plus soutenue lors des mesures. Un investissement à considérer pour son excellent rapport prix-performances, et le gage de qualité de la marque allemande Gigahertz Solutions.

Le Kit Hautes Fréquences large bande (5G) HF38B-W Gigahertz Solutions : Ce kit de deux appareils Gigahertz Solutions HF38B et HFW35C permet de couvrir toutes les bandes utilisées par la téléphonie mobile y compris les fréquences spécifiques de la 5G actuelles (de 700 MHz jusqu’à 6 GHz), pour déterminer d’où proviennent les principales sources extérieures par des mesures directionnelles et évaluer la pollution électromagnétique extérieure entrante dans l’habitat.
Notre avis Geotellurique.fr : Un kit bien adapté pour géobiologue ou particulier exigeant pour celui qui possède déjà un appareil de mesure omnidirectionnel en complément. Ce kit est parfait pour déterminer les direction des antennes et savoir comment s’en protéger efficacement.

– et le Kit Hautes Fréquences ultra large bande (5G) HFEW59BD Plus Gigahertz Solutions (de 27 MHz à 10 GHz !) : Ce kit de deux appareils Gigahertz Solutions HFE59B et HFW59D Plus offre des possibilités d’analyse exceptionnelles pour toutes les bandes de Hautes Fréquences par rapport aux valeurs de la biologie de l’habitat Allemande. Le HFE59B mesure les Hautes Fréquences de 27 MHz à 3,3 GHz et le HFW59D évalue les Hautes Fréquences de 2,4 GHz à 10 GHz, comme la 5G et les radars des bandes de 8,5 à 9,5 GHz.

Notre avis Geotellurique.fr : C’est pour nous LE kit de mesures Hautes Fréquences du professionnel de la mesure des ondes d’excellence, une fois couplé au filtre FF10. Ce kit est parfait pour déterminer les direction des antennes et savoir comment s’en protéger efficacement, mais aussi pour des mesures générales et analyse de qualité.

A connaître également : passe haut et passe-bande à connecteurs SMA, compatibles avec ces kits.

le Filtre passe haut 3,3 GHz – HP33 Gigahertz Solutions permet des mesures directionnelles avec une antenne passive Log Per en supprimant les fréquences inférieures à 3,3 GHz pour améliorer la qualité de vos mesures et faciliter l’identification des sources. Cela évite le chevauchement des bandes avec le HF59B. (Utilisation conseillée pour les mesureurs de champs HFW35C et HFW59D). Dans les faits, hormis les WiFis de la bande 5 GHz, les principales mesures que vous ferez seront logiquement la plupart du temps celles de la 5G.

le Filtre passe bande 5-6 GHz – BP56 Gigahertz Solutions permet des mesures directionnelles avec une antenne passive Log Per, tout en mesurant uniquement les fréquences dans la bande des 5GHz, bande haute du WiFi / WLAN. Permet d’améliorer la qualité de vos mesures et faciliter l’identification des sources. (Utilisation conseillée pour les mesureurs de champs HFW35C et HFW59D).

 

Vous retrouvez ces 3 kits spécifiques Gigahertz Solutions pour les Hautes Fréquences à côtés des autres kits que nous avons conçus pour vous dans notre rubrique Kits détecteurs d’ondes électromagnétiques, et également avec les autres kits complets Hautes et Basses Fréquences professionnels de cette marque.

 

L’ensemble de nos kits Geotellurique.fr disponibles dans cette rubrique et qui incluent les mesures des Hautes Fréquences sont compatibles avec les mesures de la 5G.

Dans tous les cas, l’équipe de Geotellurique.fr est à votre disposition pour vous accompagner dans votre recherche, et nous pouvons vous aider par téléphone au 09 72 63 82 73 à déterminer quel est l’appareil de détection ou de mesure des ondes le plus adapté à vos besoins.